Entretenir le réseau ferroviaire

Entretenir correctement le réseau ferroviaire belge, pour que les trains puissent circuler tous les jours dans des conditions optimales de sécurité. C’est l’une des missions les plus importantes d’Infrabel. Car un bon entretien du réseau ferroviaire constitue la meilleure prévention contre les pannes et les dérangements.

1. Contrôle et entretien du réseau ferroviaire

Le réseau ferroviaire belge subit une exploitation intensive. Près de 4 000 trains circulent en effet chaque jour sur notre réseau. Pour garantir un trafic ferroviaire sûr et ponctuel, l’infrastructure ferroviaire doit également être régulièrement contrôlée, entretenue et, si nécessaire, remplacée.

Les voies, la signalisation et les installations comme les aiguillages, les passages à niveau et les caténaires sont contrôlées au moins deux fois par mois. En cas de dérangement, nous y remédions rapidement.

En fonction de l’intensité et du poids du trafic ferroviaire, la durée de vie moyenne de l’infrastructure ferroviaire se situe entre 20 et 40 ans. Infrabel surveille constamment l’état de l’infrastructure ferroviaire. Quand les voies, les caténaires ou les aiguillages arrivent à la fin de leur durée de vie, nous les renouvelons ou nous les remplaçons.

Pour ces travaux, quand c’est possible, Infrabel applique le principe de « massification des travaux ».

Si une voie doit être mise temporairement hors service pour des travaux de renouvellement ou d’entretien nécessaires, nous en profitons pour réaliser simultanément autant de travaux planifiés que possible. Infrabel peut ainsi travailler plus rapidement, tout en assurant une sécurité accrue et en limitant les nuisances pour les voyageurs et les riverains.

Nous examinons et mettons constamment en œuvre des mesures visant à :

  • améliorer la sécurité sur les voies
  • allonger la durée de vie des équipements
  • réduire les coûts de l’entretien

2. Protection efficace du personnel sur le terrain

Des milliers de collaborateurs d’Infrabel travaillent chaque jour à l’entretien de l’infrastructure ferroviaire belge. Ils travaillent par tous les temps et souvent de nuit pour assurer la sécurité et la fluidité du trafic ferroviaire. Infrabel veille à ce que ces personnes puissent œuvrer en toute sécurité.

Comment procédons-nous ? Nous examinons tout d’abord si la voie sur ou le long de laquelle les travaux se déroulent peut être mise hors service. Cela signifie qu’aucun train ne peut circuler sur cette voie et que les travaux peuvent être effectués en toute sécurité. 

Parfois, la voie ne peut pas être mise hors service, parce que l’impact sur le trafic ferroviaire serait trop important. Nous veillons alors à mettre en place des systèmes de sécurité pour protéger les techniciens qui travaillent dans les voies, comme :

  • Le factionnaire : il est posté le long des voies pour prévenir ses collègues de l’arrivée d’un train via la radio ou avec des signaux sonores et lumineux. Ils peuvent ainsi quitter la voie dans les temps.
  • Les répartiteurs courant de traction : ils veillent à ce que l’électricité dans les caténaires soit coupée. Nos agents ne risquent donc pas d’être électrocutés pendant les travaux.
  • Systèmes d’annonce automatique : ces systèmes préviennent à temps les ouvriers dans les voies lorsqu’un train arrive et ne laissent passer le train que lorsque le personnel a quitté les voies. Nous réduisons ainsi le risque d’accidents dus à des erreurs humaines et nous garantissons d’autant plus la sécurité des conditions de travail pour nos collaborateurs.

 

Vous travaillez pour une firme externe et vous êtes amené à venir travailler sur les voies belges ? Consultez notre site web d’e-learning pour travailler en sécurité chez Infrabel.

3. Analyse et détection des incidents

Le risque zéro n’existe pas, et nous voulons tirer des leçons de tout incident qui pourrait quand même se produire. Car les incidents ne surviennent jamais par hasard. S’il s’avère par exemple que quelqu’un n’a pas respecté les règles, nous devons vérifier que ces règles sont bel et bien claires et réalistes. Cela nous permet de constamment améliorer la sécurité sur les voies. Comment procédons-nous ?

  • Chaque incident ou panne fait l’objet d’une analyse rigoureuse. Nous en décelons les causes et prenons les mesures nécessaires pour empêcher qu’elles ne réapparaissent.
  • Certains éléments externes pouvant menacer la sécurité du réseau sont détectés et éliminés de manière proactive à l’aide de mesures supplémentaires.
  • Nous réalisons des analyses des risques de projets, règlements et procédures existant(e)s ou programmé(e)s. Ces analyses donnent lieu à des recommandations visant à prévenir ou limiter les risques détectés, comme des adaptations de règlements et procédures, des formations, des modifications de l’infrastructure, etc.

Nous suivons de très près l’évolution du niveau de sécurité du réseau ferroviaire. Dès que le niveau de sécurité diminue, nous planifions des mesures pour rétablir la situation.

4. Gestion efficace des incidents et accidents

Pour pouvoir gérer rapidement et efficacement les accidents et incidents, il est essentiel d’élaborer des plans d’urgence.
Infrabel collabore dans ce cadre avec les communes et provinces, les pompiers et la police. Nous pouvons ainsi réagir aussi efficacement que possible en cas d’accident éventuel et coordonner les secours le mieux possible. 

En cas d’accident impliquant un train de marchandises transportant des matières dangereuses, ce sont des entreprises spécialisées qui interviendront et prendront les mesures qui s’imposent. Depuis 2008, Infrabel collabore ainsi avec Solvic et BASF. 

Notre mission est de rétablir le plus rapidement possible la circulation ferroviaire dans des conditions de sécurité optimales. Cependant, il peut arriver que le retour à la normale soit retardé parce que la police ou le parquet, par exemple, doit enquêter sur les lieux de l’incident.