Votre vie n’est pas une illusion - 12/08/2017

Traditionnellement, juillet et août sont des mois propices au phénomène dit de « trespassing » ; cette présence dangereuse et illicite de personnes sur ou le long des voies ferrées. Alors que des dizaines de milliers de jeunes empruntent le train pour se rendre aux festivals de musique de l’été, Infrabel organise une nouvelle action de sensibilisation originale afin de susciter une prise de conscience. Ce samedi, elle a lieu en marge du Brussels Summer Festival.

Votre vie n’est pas une illusion

Chaque jour, des gens risquent leur vie en circulant sur les voies, là où c’est interdit. Les analyses montrant que dans 90% des cas, ces trespassers sont des hommes âgés de 18 à 34 ans. Ils sont utilisateurs réguliers du train et habitent le plus souvent à proximité d’infrastructures ferroviaires. Pendant les vacances d’été, les constats révèlent que ces imprudents sont encore plus jeunes.

Afin de faire prendre conscience du danger que présente un tel comportement, Infrabel est présente en marge de quelques-uns des festivals de l’été. Son outil de sensibilisation ? « The Box », un conteneur équipé de différents outils audiovisuels (image et son) qui peut être installé partout. Lors de la précédente action utilisant « The Box », la réalité virtuelle avait été utilisée pour atteindre les étudiants de l’enseignement secondaire. Cette fois, Infrabel veut convaincre les festivaliers en recourant à la magie ! Des illusionnistes abordent ce public spécifique et essaient de le convaincre, à l’aide d'un numéro spécialement mis au point, de ne plus jamais s’aventurer sur les voies.

L’empressement est la justification principale du trespassing

L’empressement est la principale raison pour justifier ce comportement dangereux et illicite. Les auteurs de trespassing pensent pouvoir gagner du temps en empruntant un chemin plus court.

Les festivaliers sont, eux aussi, souvent pressés. Infrabel leur propose donc un message succinct sur la sécurité aux abords des voies.Un court-métrage d’animation est diffusé dans « The Box ». Il met en scène une personne qui se fait heurter par un train. Dans un numéro interactif, un magicien ramène ce trespasser à la vie en effectuant un tour de passe-passe. Dans la vraie vie il n’y a évidemment pas de seconde chance… Ici, les jeunes récupèrent leur vie avec la consigne de toujours traverser les voies en toute sécurité, via un passage sous voie, un pont ou un passage à niveau. Le magicien fait enfin apparaître des bouchons d’oreilles hors de sa tablette… un petit cadeau utile aux festivaliers.

En toute sécurité sur la route des festivals

Aujourd’hui, « The Box » est installée pour une action de sensibilisation à la gare de Bruxelles-Central. De très nombreuses personnes se rendront en effet en train au Brussels Summer Festival.

L’été dernier, Infrabel avait choisi la gare de Kiewit (Hasselt) lors du festival de musique Pukkelpop. Ce fut un succès, car cela a permis de toucher de très nombreux jeunes. Cet été, Infrabel étend son action de conscientisation à plusieurs autres festivals : Rock Werchter, Tomorrowland, Dour,... Ces festivals sont choisis en fonction de leur ampleur ou de leur situation à proximité de l’infrastructure ferroviaire.

Augmentation de 75% au 1er semestre 2017

Malgré les contrôles de la Police et de Securail (SNCB), et tous les efforts d’Infrabel (actions de sensibilisation, pose de clôtures et de panneaux d’interdiction, vidéosurveillance et tapis-obstacles), le nombre de signalements officiels augmente. Au premier semestre 2017, il y a eu 397 faits... ayant coûté la vie à 3 personnes et en blessant grièvement 3 autres. Outre la souffrance humaine, les conséquences sur la ponctualité sont aussi très lourdes ; le signalement d’une personne occasionne en effet, le plus souvent, une mise à l’arrêt du trafic sur la ligne concernée. En 2016, les retards ont dépassé 5h/jour.

Certains endroits du domaine ferroviaire sont plus souvent le théâtre de faits de trespassing. C’est ce que l’on appelle les hotspots. Le réseau ferroviaire belge en compte 53 au total (29 dans des gares et points d'arrêt, 17 sur le réseau et 7 sur des passages à niveau). La moitié du nombre de cas de trespassing signalés ont lieu sur 11% du réseau ferré.

Les moments les plus propices au trespassing sont le matin (entre 6h et 8h) et le soir (entre15h et 20h), et souvent les mercredis, jeudis et vendredis. Ces heures correspondent aux pointes matinale et vespérale et au début et à la fin des cours.

Bilan trespassing - 2017: Chiffres provisoires au 01/07/2017*
Trespassing 2012 2013 2014 2015 2016 2017*
Nombre de cas 478 477 509 573 679 397
Décès 2 9 9 4 7 3
Blessés graves 5 4 7 3 1 3
Minutes de retard 66.039 54.777 62.741 112.327 118.872 62.300

 

Province Nombre de Hotspots
Bruxelles-Capitale

13

Flandre occidentale 8
Hainaut 7
Anvers 6
Liège 5
Flandre orientale 4
Brabant flamand 4
Namur 3
Brabant wallon 2
Limbourg 1

 

Justification invoquée lors de trespassing Pourcentage
Chemin le plus court 45
Bel endroit de promenade 18
Point de rassemblement 16
Peur d'emprunter le couloir sous voies 8
Récupérer un objet perdu dans les voies 7
Recherche du risque 4
Lieu de souvenir 2