Report de la mise en service officielle du pôle multimodal et du tunnel « Schuman - Josaphat » - 24/11/2015

Compte-tenu du niveau actuel de la menace en Région de Bruxelles-Capitale, l’exercice de crise qui devait avoir lieu cette semaine dans le tunnel Schuman-Josaphat est annulé. Non en raison d’une menace particulière mais suite à l’indisponibilité – totalement légitime – de certains services de secours actuellement mobilisés à la protection de la population. L’organisation de cet exercice étant une condition sine qua non d’obtention de l’homologation du tunnel, sa mise en service, initialement prévue pour le 13 décembre prochain, est reportée au 9 avril 2016. Ce délai permettra aux services de secours de se concentrer sur leurs priorités du moment et aux services concernés de travailler à l’homologation du tunnel en toute sérénité une fois que la situation sera revenue à la normale.


Une seule priorité : la sécurité

Dans les prochains jours, le tunnel Schuman-Josaphat devait être le théâtre d’un exercice catastrophe  grandeur nature impliquant quelques 200 figurants. Cette simulation d’incident (de nuit mais dans des conditions les plus réalistes possibles) devait permettre de tester les dispositifs de sécurité et la bonne coordination de l’ensemble des intervenants de gestion d’une crise, tant au cœur du tunnel que dans la partie ferroviaire du pôle Schuman. Le bon déroulement de cet exercice constituait l’ultime étape préalable et indispensable à l’homologation de la nouvelle infrastructure. 

Mais à la lumière du niveau de menace applicable à la Région de Bruxelles-Capitale, certains services de secours ont fait part, ces dernières heures, de leur impossibilité tout à fait légitime de participer à l’organisation d’un tel exercice. Les services du Haut-Fonctionnaire de la Région Bruxelles-Capitale ont dès lors réévalué l’opportunité de maintenir son organisation. Ils sont arrivés à la conclusion que la priorité devait être de répondre aux sollicitations liées au niveau élevé de la menace ainsi qu’aux urgences réelles. Face à cet argument parfaitement légitime, et afin de soulager les services de secours, les partenaires du projet « Schuman » ont pris la décision de reporter la mise en service officielle des nouvelles infrastructures au 9 avril 2016. Compte-tenu du changement des horaires ferroviaires, harmonisé au niveau européen, cette date constitue la première échéance possible.

Dans le même esprit de « priorité à la sécurité », l’option de solliciter - auprès  du Service Public Fédéral « Mobilité et Transports » - une dérogation exceptionnelle (engagement de réaliser l’exercice catastrophe dans les meilleurs délais mais postérieure à la mise en service) n’a pas été retenue.

Un des plus grands chantiers récents à Bruxelles

Aménagé au cœur de la capitale, le nouveau tunnel ferroviaire « Schuman-Josaphat » (long de 1250m et creusé à une profondeur moyenne de 15m) est amené à devenir un maillon stratégique de la mobilité vers et intra-Bruxelles. Raccordé à la ligne 26 (contournement Est de Bruxelles), il permettra de nouvelles liaisons « Nord-Sud » tout en soulageant la jonction « Nord-Midi ». Il offrira aussi un lien direct entre le Quartier européen et l’Aéroport national.

Parallèlement à la construction du tunnel, la station de Schuman - tant « trains » que « métros » -  a subi de profondes transformations jusqu’à devenir un « pôle multimodal » facilitant le passage d’un mode de transport à l’autre. L’objectif des maîtres d’œuvre de ces 2 chantiers est de répondre à la hausse croissante du nombre de voyageurs tout en leur offrant une expérience en transports publics plus agréable.