Les indicateurs au vert pour une reprise normale du trafic dans la jonction Nord-Midi ce mardi matin - 01/05/2017

Les tests de sécurité, réalisés en continu au cours des 48 dernières heures, ont permis de s’assurer que la nouvelle signalisation ferroviaire (totalement informatisée) était parfaitement opérationnelle. Après une interruption de 3 jours, le trafic devrait donc reprendre normalement ce mardi à l’aube dans la jonction « Nord-Midi ». Durant ce long week-end, la SNCB a pu offrir aux voyageurs un service fluide et de qualité.

48 heures de test : priorité à la sécurité

Les équipes d’Infrabel, quelque 200 personnes mobilisées depuis vendredi soir, ont travaillé sans relâche tout au long de ce week-end prolongé. A quelques heures de la fin de ce véritable marathon, les indicateurs sont « au vert » et l’optimisme de rigueur! Malgré l’ampleur du défi que représentait ce chantier exceptionnel, rien ne devrait empêcher une reprise normale du trafic ferroviaire dans la jonction « Nord-Midi » ce mardi à l’aube.

Pour rappel, la journée de samedi a été mise à profit pour installer et raccorder, entre autres, 37 nouveaux feux de signalisation et 85 nouveaux moteurs d’aiguillage entre la fin des quais de la gare de Bruxelles-Midi et l’entrée du tunnel (soit sur une distance d’1km). Cette première phase a été réalisée dans les délais prévus, et sans incident majeur, grâce à un important travail préparatoire qui n’avait eu, lui, aucun impact sur la circulation des trains.

Les journées de dimanche et de lundi ont été consacrées aux indispensables tests de sécurité qui précèdent toute (re)mise en service d’une infrastructure. Deux locomotives spécialement affrétées ont parcouru la zone et testé les 254 itinéraires possibles sur cet axe qui constitue le cœur du réseau ferroviaires belge. Les problèmes techniques rencontrés ont pu être rapidement solutionnés par nos spécialistes. Les tests ont abouti à la conclusion que la nouvelle signalisation était opérationnelle et sûre.

Désormais, dans cette portion de la jonction « Nord-Midi », la technologie électromécanique (dite « tout-relais ») a fait place à une technologie totalement informatisée (« EBP/PLP »). A la clé, une plus grande fiabilité car la plupart des composants sont dédoublés. Lorsqu’une panne survient, la cabine de signalisation peut ainsi basculer vers le système de secours, ce qui diminue la durée de la perturbation et donc les conséquences pour les voyageurs. Ce saut technologique améliore aussi considérablement la sécurité grâce à une supervision totalement informatisée du trafic.

Un service aux voyageurs en continu : défi relevé

Suite à la fermeture de la jonction Nord-Midi et à l’interruption du trafic, la SNCB avait mis en œuvre un plan de transport alternatif, une combinaison de trains scindés ou limités, de navettes ferroviaires entre Bruxelles-Nord et Bruxelles-Midi et de trains déviés. Pour atteindre le centre de la capitale, ou pour se rendre à Bruxelles-Nord et Bruxelles-Midi depuis Bruxelles-Central, la clientèle de la SNCB a pu emprunter gratuitement le réseau de la STIB. Au total, quelque 15.000 tickets de ce type ont été distribués jusqu’au lundi 1er mai après-midi.

Aucun problème majeur n’est venu perturber ce plan. La plupart des voyageurs étaient informés de l’alternative et les points d’information supplémentaires installés dans les grandes gares de Bruxelles ont essentiellement renseigné des touristes étrangers. À Denderleeuw, Schaerbeek, Gand-Saint-Pierre, Bruges et Ostende, du personnel supplémentaire a également été prévu afin de guider les voyageurs. Des dizaines d’agents supplémentaires ont renforcé les équipes déjà existantes.

Une offre renforcée en direction de la côte

La SNCB a ajouté deux trains supplémentaires en direction d’Ostende le samedi et le dimanche au départ de Bruxelles-Midi. Ces trains assuraient également le trajet du retour en soirée. Le lundi 1er mai, l’offre depuis Ostende en direction de Bruxelles-Midi a également été renforcée en soirée par la présence de deux trains.

Les équipes d’Infrabel et de la SNCB resteront mobilisées tout au long la journée de ce mardi afin de faire face rapidement à tout imprévu.