150 pompiers en formation à Infrabel - 08/05/2017

Les services de secours et d’intervention de Wallonie sont présents ce vendredi et samedi sur le site d’Infrabel à Ronet, afin de suivre des ateliers pratiques concernant le « transport de matières dangereuses par rail ». Ces workshops sont organisés en collaboration avec la Direction Générale Sécurité Civile du Ministère de l’Intérieur, l’Agence Fédérale pour le Contrôle Nucléaire, Lineas (ex-B-Logistics), Tuc Rail et le secteur chimique.

Des ateliers pratiques sur le thème du « transport de matières dangereuses par rail »

Le transport par voie ferrée est un des modes de transport le plus sûr, et ce aussi pour le fret et donc les « matières dangereuses ». Il reste cependant sous-exploité, en comparaison avec le transport routier. Seul près de 6% des matières dangereuses sont transportées par le rail, les voies fluviales, la route et les pipelines se partageant le secteur chimique à part égaLa formation proposée ce vendredi 5 mai et ce samedi 6 mai est particulièrement basée sur les aspects opérationnels qui peuvent se présenter aux services de secours, en cas d’accident ferroviaire. Comme ce type d’accident est –fort heureusement- exceptionnellement rare, le retour d’expérience pratique sur des cas s’étant produits partout dans le monde sont un élément fondamental pour des services de secours qui n’ont par conséquent jamais été appelés sur ce type d’intervention.

Visiter un wagon-citerne d’écolage », comprendre le fonctionnement de vannes de chargement ou de déchargement et les équipements de sécurité usuels, ou plus simplement les premières réactions à avoir face à des produits potentiellement toxiques : autant de points abordés lors de ces ateliers, et de connaissances qui pourront aider les services de secours y compris dans des accidents non ferroviaires.

Une rencontre entre tous les acteurs concernés

Ces formations sont l’occasion pour tous les acteurs susceptibles d’intervenir, lors d’un accident ferroviaire où des matières dangereuses seraient impliquées, de se rencontrer et de partager tant leur savoir que leurs méthodes d’interventions.

Ainsi, si les pompiers locaux sont les premiers à être amenés à intervenir, en cas d’accident ferroviaire, ils disposent via Infrabel de la composition exacte du convoi, ainsi que des produits transportés. Ils peuvent aussi, s’ls le souhaitent, bénéficier du soutien de pompiers spécialisés dans les produits chimiques grâce à des contrats particuliers passés par Infrabel. Autant d’éléments qu’il est important de rappeler à l’occasion de ces formations.

La suite logique des ateliers théoriques

En 2015 et en 2016, des ateliers théoriques avaient été organisés dans toutes les provinces de Belgique, afin d’expliquer la règlementation du transport de matières dangereuses par rail. Les différents acteurs avaient déjà eu l’occasion d’expliquer leurs métiers et leurs responsabilités aux 600 membres des services de secours qui ont participé à ces ateliers théoriques. Ce volet pratique vient ainsi compléter ces formations.

Cette initiative, suscite un vif intérêt chez les services de premiers secours, puisque près de 300 pompiers venus de toute la Wallonie se sont inscrit aux ateliers, à Ronet.

D’autres ateliers seront organisés à Anvers, pour les services de secours du nord du pays.

Enfin, cette formation est reconnue par le Ministère de l’Intérieur (KCCE) comme une formation continue  pour les pompiers.