Infrabel prépare l’infrastructure ferroviaire pour l’été - 04/05/2018

Mieux vaut prévenir que guérir ! Chaleur, foudre, rafales, pluies abondantes... Pour armer notre réseau ferroviaire contre ces conditions climatiques extrêmes pendant la saison d’été, Infrabel lance, en étroite collaboration avec la SNCB, un plan été commun, intégré et renforcé. Voici les mesures prises par Infrabel.

Des contrôles renforcés avant le début de l’été

Les équipes d’entretien d’Infrabel s’affairent déjà dès le printemps pour assurer des contrôles supplémentaires des éléments de l’infrastructure, en vue des conditions estivales. Elles vérifient dans quelle mesure ceux-ci sont prêts à affronter une chaleur extrême, prennent les mesures nécessaire pour limiter autant que possible l’impact des intempéries, et identifient les éventuelles zones à risque, afin de pouvoir mener des actions ciblées.

Parmi ces mesures figurent :

  • La gestion de la végétation sur les bermes ferroviaires pour limiter au maximum les risques de chutes d’arbres ou de branches : abattre des arbres, élaguer des branches, tondre l’herbe des bermes... Aménager des bandes pare-feu dans les lieux à risque.
  • Le contrôle des joints de dilatation dans les voies, pour prévenir les serpentages des voies. Ce sont des courbures qui apparaissent dans les voies à cause de la dilatation de l’acier, sous l’effet des hautes températures. Les joints de dilatation procurent l’espace nécessaire pour compenser cette dilatation.
  • L’inspection du réglage des aiguillages.
  • Le contrôle des systèmes de refroidissement dans les loges de signalisation, les sous-stations de traction ou les autres espaces techniques et armoires ICT, afin que ces endroits restent suffisamment frais en cas de vague de chaleur.
  • La vérification des appareils tendeurs qui règlent la suspension de la caténaire. En cas de hautes températures, il peut en effet y avoir plus de mou dans la caténaire en raison de la dilatation du cuivre. Les appareils tendeurs doivent pouvoir garantir en permanence la tension du fil de contact.

Des permanences et des équipes d’intervention supplémentaires pendant les vagues de chaleur

Infrabel suit toujours de très près l’évolution des conditions climatiques, grâce à un système de gestion météo. En cas d’extrême chaleur, les équipes d’intervention effectuent des contrôles supplémentaires pour surveiller en continu l’état de l’infrastructure : inspections supplémentaires des joints de dilatation, des aiguillages, des appareils tendeurs, des bermes, etc. Des équipes de permanence se tiennent également prêtes à agir rapidement en cas de dérangement éventuel.

Pendant que beaucoup profitent d’une baignade rafraichissante ou d’un verre en terrasse, nos équipes d’entretien parcourent des kilomètres sous un soleil brûlant... Et les températures dans les voies peuvent rapidement grimper jusqu’à 40 degrés ou plus. Pas un job de mauviettes, donc !

Pas seulement la chaleur, mais aussi les orages, la foudre, les rafales...

Les étés belges nous réservent parfois de violents orages ou de grosses tempêtes. Cela peut occasionner des dégâts à l’infrastructure ferroviaire : barrières arrachées aux passages à niveau, débris dans l’assiette de la voie, branches cassées... En plus des mesures préventives mises en place par Infrabel pour éviter autant que possible ce type de dégâts, les équipes techniques se rendent également sur place et contrôlent les éléments de l’infrastructure après une tempête ou un orage.

Malgré les dispositions rigoureuses du plan été, nous ne pouvons hélas jamais exclure totalement des dérangements provoqués par des conditions climatiques extrêmes, tout comme c’est le cas pour les autres moyens de transport. Avec ce plan été, Infrabel vise cependant à garantir au maximum la régularité du trafic ferroviaire pendant l’été.