Infrabel participe à la sauvegarde des couleuvres coronelles le long de la ligne 162 - 23/05/2017

Infrabel, le Service public de Wallonie et le Domaine des grottes de Han (Rochefort) ont inauguré ce lundi, en présence du Ministre Bellot, un centre de sauvegarde pour les couleuvres coronelles, l'une des trois espèces de serpents recensées en Belgique, très présentes le long de la ligne 162 Namur-Arlon.

Ministre Bellot et les couleuvres coronelles le long de la ligne 162

C'est Infrabel qui a initié ce projet, à la demande de la Région wallonne, dans le cadre des travaux de modernisation de l'infrastructure ferroviaire sur la ligne 162.

La Région wallonne impose en effet à tout auteur de grands travaux de veiller à éviter autant que possible la perturbation intentionnelle et la destruction d'individus d'espèces protégées et de leurs habitats, et à proposer, si nécessaire, des mesures d'atténuation de l'impact voire des mesures de compensation. Dans divers cas, la solution consiste à capturer et déplacer la majorité des individus en vue de leur sauvetage pour les relâcher ensuite sur place, à la fin des travaux.

Or, la portion de ligne de 6 à 8 km située entre Lavaux et Habay abrite l'une des plus grandes colonies de couleuvres coronelles de Belgique : sur les 2.000 spécimens de cette espèce recensés dans notre pays, 200 vivent à cet endroit. Elles apprécient tout particulièrement nos caniveaux à câbles pour y trouver refuge.

En vue d'obtenir le permis nécessaire à la réalisation des travaux de modernisation, Infrabel s'est donc engagée à préserver cette espèce menacée et s'est associée au Domaine des grottes de Han dans ce but. Infrabel a confié à une société spécialisée la tâche de capturer, d'ici le printemps 2018, 100 à 150 couleuvres, afin de les héberger temporairement au sein du Domaine de grottes de Han, dans dix enclos de 25m² spécialement aménagés.

Plus de 40.000 euros ont été investis dans ce projet pour la capture et la confection des enclos. Les couleuvres capturées, ainsi que celle nées en captivité pendant la durée des travaux de modernisation de la ligne 162, seront réintroduites dans leur milieu naturel d'ici deux à trois ans.

ZOOM

Couleuvres coronelles le long de la ligne 162

Related items