Le Bypass de Malines à… vélo ! - 25/04/2018

Ce 25 avril, le ministre de la Mobilité M. Bellot et Luc Lallemand ont parcouru le Bypass ferroviaire de Malines à vélo, lors d’une visite de presse. Ce fut l’occasion de faire le point sur l’état d’avancement du projet.

Luc Lallemand ByPass Mechelen

Une visite de presse insolite a été organisée aujourd’hui. Pour faire le point sur l’avancement des travaux du Bypass ferroviaire de Malines, le Ministre de la Mobilité M. Bellot et Luc Lallemand, notre CEO, ont exploré à vélo le chantier composé de nombreux ouvrages d’art.

Une fin de chantier pour 2019

Depuis le début de l’année, Infrabel a entamé la construction de l’infrastructure ferroviaire. Cela comprend la construction de deux nouvelles voies sur la longueur du Bypass, c’est-à-dire 6,4 km. Au total, ce sont 9.000 traverses et 6 aiguillages qui y prendront place. 8 signaux, 16 balises ETCS, 3 loges de signalisation et quelque 16 km de caténaire seront également installés. Deux nouveaux quais seront aussi construits à hauteur de la gare de Malines. Ce réaménagement permettra de porter la vitesse de passage des trains de 100 à 160 km/h.

Améliorer la mobilité

Le bypass ferroviaire sera raccordé, d’une part, à la ligne Schaerbeek-Malines et, d’autre part, à la liaison ferroviaire du Diabolo, l’une et l’autre en service depuis juin 2012. Le Bypass vise ainsi à augmenter la capacité sur la liaison Bruxelles – Malines – Anvers – Pays-Bas.

La mise en service du Bypass de Malines est prévue pour fin 2019, après les derniers tests d’usage. Sa finalisation marquera également l’achèvement du réseau belge à grande vitesse. Le chantier est coordonné par TUC RAIL, le bureau d’étude d’Infrabel en Project Management et en exécution des travaux.

Retrouvez davantage d’informations relatives au Bypass de Malines sur la page de notre site consacrée à ce projet.