L’arrachage des caténaires, un problème qui se produit trop souvent! - 20/04/2018

Ce matin, vers 4h20, un véhicule routier a arraché les fils de la caténaire à un passage à niveau à Rebaix. Conséquence: interruption du trafic ferroviaire entre Ath et Lessines, dans les deux sens. Infrabel rappelle que ce type d’incident, dû généralement à la négligence ou à la distraction, impacte fortement les voyageurs.

Des retards et un danger mortel

Un chargement trop haut ou la flèche d’une grue non rabaissée: voilà les 2 exemples les plus fréquents de négligence ou de distraction aboutissant à l’arrachage d’un fil d’alimentation électrique à un passage à niveau.

Infrabel recense ce matin le 5e cas de l’année 2018. Ces incidents engendrent d’importants problèmes de ponctualité pour les voyageurs, avec le plus souvent, et malgré l’intervention rapide des services techniques d’Infrabel, une interruption totale du trafic ferroviaire pendant de longues heures.  

Ces événements pourraient également être tragiques! Sur une caténaire classique, la tension est en effet de 3.000 volts. Un fil sectionné tombant sur un véhicule ou sur un passant pourrait donc s’avérer très dangereux voire mortel.
La caténaire est pourtant tendue à une hauteur réglementaire de 4,80m minimum allant jusqu’à 6m, garante de la sécurité de tous. De part et d’autre d’un passage à niveau se trouve également un portique (un câble tendu entre 2 poteaux) fixé à 4,5m du sol faisant office de garde-fou. Malgré cela, et alors que le code de la route limite la hauteur maximale de tout véhicule à 4m, les incidents demeurent trop fréquents!

Incident sur la ligne 90

Le trafic ferroviaire a été interrompu dans les deux sens, ce vendredi 20 avril, sur la ligne 90, entre Ath et Lessines, en raison de l’arrachage d’une caténaire par un véhicule routier.
L’incident est survenu vers 4h20, à hauteur du passage à niveau de Rebaix. Le véhicule a arraché l’une des barrières du passage à niveau ainsi que les fils de la caténaire au-dessus des voies.
Dans ce cas précis, il s’agit d’un délit de fuite et un procès-verbal a été dressé par la police des chemins de fer.

Les équipes techniques d’Infrabel se sont mobilisées pour remettre les voies en service au plus vite.