Ponctualité en 2015

Infrabel s'efforce chaque année d'améliorer la ponctualité du trafic ferroviaire. Le réseau ferré belge doit cependant gérer un trafic extrêmement important, un défi immense donc ! Après des résultats moins bons ces dernières années, la SNCB et Infrabel se sont unis pour développer un plan d'action multidisciplinaire.  Les résultats de 2015 montrent clairement que ces efforts ont peu à peu porté leurs fruits.

La ponctualité globale progresse en 2015

En 2015, la ponctualité globale du trafic ferroviaire a augmenté de 2,7%. Le nombre de retards attribués à Infrabel a également fortement diminué par rapport à 2014 : de 25,3% en 2014 à 20,9% en 2015. Le lancement du nouveau plan de transport a amené davantage de robustesse dans l'horaire, les petits incidents sont plus facilement compensés, et n'ont donc ainsi pas immédiatement un impact sur la ponctualité. En outre, Infrabel fournit de gros efforts pour la performance intrinsèque à l'entreprise. Le monitoring des éléments d'infrastructure est ainsi systématiquement optimalisé et automatisé. L'entretien de l'infrastructure peut donc s'opérer de manière plus efficace. 

La collaboration intensive entre la SNCB et Infrabel au niveaux national (Railway Operations Center) et régional (postes de signalisation) permet à une gestion plus rapide du trafic ferroviaire en temps réel. 

Résultats plus détaillés de la ponctualité en 2015

Diminution spectaculaire des vols de câbles

Entre 2009 et 2012, nous avons assisté à une véritable épidémie de vols de câbles sur le réseau ferroviaire belge. C'est pourquoi, Infrabel et la SNCB ont lancé un plan national contre le vol de câbles afin de limiter l'impact de cette forme de criminalité sur la circulation des trains. Que les diverses mesures prises ont porté leurs fruits, ne fait pas l'ombre d'un doute. C'est ainsi qu'en 2014, le nombre de vols de câbles a connu une diminution spectaculaire de 73% ! En 2015, la diminution était à nouveau spectaculaire. 

Plan d'action national contre les vols de câbles

Les intrusions sur les voies restent un problème de société ayant d'importantes répercussions sur la ponctualité

En 2015, Infrabel a renforcé les mesures contre les intrusions sur les voies. Il s’agit là d’un problème de société. Les gens pénètrent sur le domaine du chemin de fer pour prendre un raccourci, pour se promener, pour jouer, etc. Circuler sur les voies n'est pourtant pas uniquement strictement interdit, c'est également mortellement dangereux ! Les "trespassers" ne se rendent pas compte que la distance de freinage d'un train est très longue et que celui-ci ne peut dévier de sa trajectoire. 

Outre le problème de la sécurité, les intrusions sur les voies sont également un véritable fléau pour la ponctualité des trains. Dès le signalement d'une intrusion, le trafic des trains doit être totalement mis à l'arrêt, ou alors les trains doivent rouler au pas. En 2015, cela a engendré 112.327 minutes de retard. Cela représente une hausse par rapport à 2014.

C'est pourquoi nous investissons dans 2 niveaux de mesures : les mesures infrastructurelles lourdes (comme les tapis-obstacle ou les clôtures aux endroits où l'on signale beaucoup de trespassers) et les mesures de sensibilisation douces sous la forme de campagnes de sensibilisation nationales

Découvrez en détail nos mesures contre les intrusions sur les voies