Prévenir les accidents aux passages à niveau

En 2015, Infrabel a affecté environ 22 millions d'euros à la suppression, la rénovation ou l'adaptation de passages à niveau afin d'améliorer la sécurité. Cela étant, le comportement des usagers de la route est également un élément crucial pour réduire le nombre d'accidents.

Ne badinez pas avec votre vie ! Attendez aux passages à niveau !

En 2015, nous avons recensé 45 accidents, 11 victimes décédées et 2 blessées. Soit une légère baisse par rapport à 2014 (47 accidents, 11 morts, 11 blessés).

Le non-respect du code de la route est encore et toujours la cause principale des accidents. Il représente un danger de mort et un vrai problème social et sociétal. Une fois de plus, Infrabel exhorte tous les usagers de la route à s'arrêter aux passages à niveau dès le retentissement de la sonnerie, le clignotement des feux rouges et la fermeture ou l'abaissement des barrières, et ce, sans la moindre exception.

Statistiques des accidents aux passages à niveau
Année 2011 2012 2013 2014 2015
Nombre de passages à niveau 1879 1857 1848 1818 1773
Nombre d'accidents aux passages à niveau 48 52 43 47 45
Nombre de décès aux passages à niveau 8 13 7 11 11

ZOOM

Infographie avec les statistiques des accidents aux passages à niveau

Il n'est absolument pas dangereux de traverser un passage à niveau, à condition de faire bien attention et de respecter les règles de sécurité et la signalisation.

  1. Ralentissez à l'approche d'un passage à niveau. Surveillez la signalisation et respectez les signaux lumineux et sonores ainsi que les barrières. Arrêtez-vous dès que le signal retentit et que les feux rouges s'allument, même si les barrières ne sont pas encore abaissées. Avant de traverser les voies, attendez que les barrières soient complètement relevées et que les feux soient à nouveau blancs.
  2. Ne restez pas au milieu du passage à niveau. Engagez-vous sur les voies uniquement si vous êtes certain(e) de pouvoir les traverser en une fois.
  3. Ne zigzaguez pas entre les barrières. Un deuxième train peut toujours suivre le premier. Le temps d'attente entre la fermeture des barrières et le passage du train ne s'élève d'ailleurs en moyenne qu'à 30 secondes.
  4. Pas de sonnerie, de signaux lumineux ni de barrières ? Regardez attentivement à gauche et à droite pour voir si un train arrive.

La suppression de passages à niveau

Traverser les voies en voiture, à vélo ou à pied comporte toujours un risque, car il est impossible pour un train de freiner rapidement. C'est pourquoi nous œuvrons depuis des années à la réduction du nombre de croisements entre les voies de chemin de fer et la voie publique.

En 2015, Infrabel a supprimé 22 passages à niveau et en a mis 26 autres hors service sur des lignes industrielles. La meilleure façon d'éviter les accidents aux passages à niveau est de supprimer les croisements physiques entre les voies et la route. C'est pourquoi Infrabel entend remplacer, dans la mesure du possible, un maximum de passages à niveau par un pont, un tunnel, une voie parallèle ou une piste cyclable. C'est toujours en étroite concertation avec les autorités locales et les riverains que nous recherchons ces solutions de remplacement pour la mobilité.

Toutefois, nous ne supprimons jamais un passage à niveau du jour au lendemain. En amont, nous réalisons entre autres de minutieuses études préliminaires, analyses des risques et études de mobilité. En collaboration avec les autorités locales et d'autres parties concernées, nous explorons les pistes qui permettraient aux riverains et aux usagers de la route de pouvoir continuer à traverser les voies. Parmi les solutions possibles figure par exemple la construction d'un pont ou d'un tunnel. Il arrive également que la circulation routière soit déviée et que nous bâtissions une passerelle ou un tunnel qu'emprunteront cyclistes et piétons.

Entretien et rénovation des passages à niveau

Infrabel investit pour rénover, adapter et entretenir les passages à niveau lorsque leur suppression s'avère impossible. Ainsi, nous améliorons la signalisation (placement de feux de signalisation, de barrières supplémentaires pour les piétons et les cyclistes, etc.) et nous convenons avec le gestionnaire de circulation d'effectuer les travaux nécessaires à l'amélioration de la visibilité des passages à niveau.

En cas de dérangement, les passages à niveau passent automatiquement en mode « grande alarme ». Les barrières s'abaissent et les trains circulant à proximité doivent suivre une procédure spéciale : ils doivent ainsi rouler au pas à hauteur du passage à niveau et klaxonner. Nous disposons de systèmes de détection qui nous permettent de vérifier s'il est réellement question d'un dérangement technique. S'il apparaît qu'il s'agissait d'une fausse alerte, les trains peuvent alors poursuivre leur route normalement.

Une nouvelle sonnerie

En plus de la croix de Saint-André et des barrières, nous avons installé une sonnerie sur la plupart des passages à niveau publiques. La sonnerie avertit les usagers de la route, qui se situent sur ou juste avant le passage à niveau, que celui-ci va se fermer. Elle commence à retentir environ 15 secondes avant que les barrières ne commencent à se baisser.

En septembre 2014, Infrabel a commencé à remplacer la sonnerie de tous les passages à niveau avec une signalisation active. La sonnerie mécanique est remplacée par une sonnerie électronique unidirectionnelle, comparable à celle d’un haut-parleur. La nouvelle sonnerie demande moins d’entretien et est moins sensible aux défaillances. Elle bénéficie donc aussi bien à la sécurité des usagers de la route qu’à la ponctualité des trains. Début 2016, tous les passages à niveau étaient équipés de la nouvelle sonnerie.

Autres ressources