Le projet Diabolo

L'amélioration de l'accessibilité de Brussels Airport par le rail est une avancée importante pour le réseau ferroviaire belge. Grâce au Diabolo, l'aéroport est directement relié aux principales lignes ferroviaires du réseau national ainsi qu'à différentes villes européennes par le biais des axes ferroviaires internationaux. En à peine 7 ans, Brussels Airport est devenu l'un des aéroports les mieux desservis par le rail en Europe. Le Diabolo a été officiellement mis en service au cours de l'été 2012.

Diabolo ?

Diabolo désigne les initiatives que nous avons prises pour améliorer l'accessibilité de Brussels Airport en train. Elles soutiennent le développement de l'aéroport et assurent une offre optimale en matière de transport durable. Pourquoi le nom Diabolo ? Parce que la forme de la nouvelle infrastructure ferroviaire visant à désenclaver la gare de Bruxelles-National-Aéroport fait penser au célèbre jouet. D'où le nom de ce projet de grande ampleur.

 

La liaison ferroviaire nord

Le Diabolo désigne la nouvelle liaison ferroviaire souterraine entre la gare de Bruxelles-National-Aéroport rénovée et la nouvelle ligne à deux voies Schaerbeek – Malines (baptisée ligne 25N) située sur la berme centrale de l'autoroute E19. Grâce à cette nouvelle liaison, Brussels Airport n'est plus qu'à 10 minutes en train de Malines et à 30 minutes d'Anvers. Le gain de temps par rapport à avant ? Une demi-heure.

La courbe de Nossegem

En 2005, l'aéroport s'est déjà vu doter d'une meilleure liaison ferroviaire avec l'axe est Liège-Limbourg-Louvain (ligne 36). La capacité de cette ligne a encore été renforcée depuis fin 2006 grâce aux 4 voies entre Bruxelles et Louvain (lien vers RER). Depuis lors, les passagers issus du Brabant flamand et wallon, du Limbourg et de Liège gagnent de 15 à 40 minutes pour se rendre à l'aéroport.

Creusement de tunnels

L'aménagement de la liaison ferroviaire souterraine entre l'aéroport et la nouvelle ligne Schaerbeek-Malines (ligne 25N) est le fruit d'une prouesse technique. À 16,5 mètres sous les principales pistes d'atterrissage et de décollage de l'aéroport, Infrabel a creusé deux tunnels à voie unique d'une longueur d'1,07 kilomètre. Ces tunnels ont été creusés à l'aide d'une machine de forage de 66 mètres de long dirigée par ordinateur et par laser. Le trafic aérien n'a absolument pas été perturbé par ces travaux de grande ampleur.

Bruxelles-National-Aéroport

Infrabel a entièrement rénové la gare de Bruxelles-National-Aéroport et l'a reliée aux tunnels creusés grâce à un nouveau complexe souterrain de voies et d'aiguillages. La gare dispose de 3 quais modernes et plus longs (425 mètres). Les trains internationaux peuvent ainsi être accueillis de manière optimale.

Nouvelle ligne ferroviaire le long de l'E19

Entre Schaerbeek et Malines, nous avons aménagé une nouvelle ligne ferroviaire (ligne 25N) au niveau de la berme centrale de l'E19. Le trajet fait 17 kilomètres de long et fait la jonction avec l'infrastructure bruxelloise existante via trois nouveaux ponts et viaducs aux environs de Haeren et de Schaerbeek. Deux bifurcations et rampes d'accès souterraines relient la nouvelle ligne ferroviaire aux pertuis en direction de Bruxelles-National-Aéroport.

ETCS

La sécurité est notre priorité absolue. Infrabel équipe donc progressivement le réseau ferroviaire de systèmes d'arrêt automatique des trains. La nouvelle infrastructure ferroviaire du Diabolo et la ligne Schaerbeek-Malines (ligne 25N) sont entièrement équipées du système de signalisation européen ETCS. Les tunnels Diabolo et la ligne ferroviaire de surface sont également équipés du réseau de communication numérique GSM-R.

Financement

Le Diabolo représente un investissement total de 678 millions d'euros (2012). Il s'agit du premier partenariat public-privé dans le secteur du rail. Cette méthode de financement consiste à confier la construction et le financement d'un projet d'infrastructure à un investisseur privé. La liaison ferroviaire souterraine a été financée par la société du projet Northern Diabolo SA. La ligne de surface, les travaux de voie et les travaux complémentaires pour le tracé souterrain ont été financés par Infrabel à l'aide de la dotation de l'État.

Inauguration

Le jeudi 7 juin 2012, le Roi Albert II a inauguré solennellement le complexe ferroviaire Diabolo. Le 10 juin 2012, le Diabolo est entré en service commercial.

Les étapes suivantes ?

L'histoire du projet Diabolo n'est pas prête de s'arrêter ! Infrabel continue à travailler à la réalisation de deux autres projets ferroviaires stratégiques qui auront également un effet positif sur le désenclavement de Brussels Airport. Le bypass ferroviaire à Malines doit augmenter sensiblement la capacité de la liaison Bruxelles-Anvers-Pays-Bas. Le bypass se compose plus concrètement de 2 voies supplémentaires à l'arrière de la gare de Malines, avec deux nouveaux quais. Les nouvelles voies seront directement reliées à la nouvelle ligne 25N et au Diabolo. La nouvelle liaison ferroviaire Watermael-Schuman-Josaphat, qui fait partie intégrante du projet RER, reliera directement le quartier européen à l'aéroport.

Vidéo

Découvrez nos vidéos sur le projet Diabolo !